La RT 2012 a pour objectif de limiter la consommation d'énergie primaire des bâtiments à 50 kWhEP/(m².an). Pour y parvenir la RT 2012 impose trois exigences de résultats et de moyens :

Le besoin bioclimatique ou Bbio

 

Le Besoin Bioclimatique (coefficient BBio), constitue la nouvelle exigence de la RT 2012. Cet indice correspond aux besoins du bâtiment vis-à-vis du chauffage, du refroidissement et de l’éclairage. Le Bbio valorise la conception bioclimatique favorisant les apports solaires, l’éclairage naturel, l’isolation, l’inertie, la compacité et la mitoyenneté, les espaces tampons.

 

Pour être conforme, le Bbio du bâtiment devra être inférieur au Bbiomax. Le Bbiomax se définit comme le besoin bioclimatique maximal moyen modulé selon la localisation, l’altitude et la surface du bâtiment.

 

L’avantage du Bbio est de s’affranchir de tous les systèmes de chauffage, d'eau chaude sanitaire… afin de définir une conception et une enveloppe thermique performante, cohérente et efficace quelque soit l’énergie et les équipements retenus.

La consommation d'énergie primaire

 

La consommation d’énergie primaire (Cep) vient en complément du besoin bioclimatique (Bbio). Le type d’énergie (électricité, gaz, bois…) et les systèmes (pompe à chaleur, chaudière à condensation, poêles, planchers chauffants, ballons thermodynamiques, VMC double flux…) sont intégrés au bâtiment pour définir la consommation conventionnelle en énergie primaire des cinq usages suivants :

  • chauffage,
  • refroidissement,
  • éclairage,
  • eau chaude sanitaire,
  • auxiliaires (pompes et ventilateurs).

 

La production locale d’énergie (solaire, éolien…) est valorisée à hauteur maximale de 12 kWhep/m2/an pour les bâtiments à usages d’habitation.

 

Pour être conforme, le Cep du bâtiment devra être inférieur au Cepmax.

 

Le Cepmax est, comme le Bbiomax, modulé selon la localisation géographique, l’altitude et la surface du bâtiment. Pour encourager le développement des énergies propres (bois énergie ou réseaux de chaleur utilisant une part importante d’énergies renouvelables), le Cepmax est également modulé selon les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, un projet se chauffant avec un poêle à bois verra son Cepmax augmenté jusqu’à 30% ce qui facilitera la conformité à la RT 2012 du projet.

Le confort d'été

 

Les bâtiments RT 2012 étant très isolés, ouverts aux apports solaires et étanches à l’air, ils deviennent fortement sujets aux surchauffes estivales. Ainsi, pour assurer un confort thermique optimal en été sans avoir recours à des systèmes de climatisation, le bâtiment doit respecter une exigence de température intérieure maximale au cours d’une séquence de 5 jours très chauds.

La température obtenue (Tic) doit être inférieure à la température intérieure conventionnelle de référence (Tic ref). 

En complément du Bbio, du Cep et de la Tic, la RT 2012 impose des exigences de moyens :

  • Traitement des ponts thermiques significatifs,
  •  Test d’étanchéité à l’air du bâtiment obligatoire en logements,
  •  Obligation de mise en place de protections solaires pour les locaux de sommeil,
  •  Recours aux EnR ou à des systèmes très performants (eau chaude sanitaire thermodynamique ou micro-cogénération) en maisons individuelles ou accolées,
  •  Surface minimale pour les baies vitrées (1/6 de la surface habitable)
  •  …

Batitherm Conseils, un bureau d'études thermiques situé au carrefour de Brest, Quimper et Carhaix dans le Finistère (Bretagne).

Tel : 02 98 81 17 68

Port : 06 89 91 79 53

batithermconseils@gmail.com

ACTUALITE

 

Bureau d’études thermiques du Finistère certifié !!!

 

M. Tobie, gérant de Batitherm Conseils est titulaire du diplôme européen de conseiller en maison passive délivré par l'institut Passivhaus en allemagne.

 

Cette qualification est l'assurance pour les maîtres d'ouvrage de nos compétences vis-à-vis de ce label situé à la pointe de la performance énergétique du bâtiment. 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© BatithermConseils